Dans les faits, les principales missions d’un cabinet comptable concernent l’établissement des bulletins de salaire, des déclarations fiscales et l’accompagnement social et fiscal d’une entreprise. Toutefois, l’expert-comptable s’occupe aussi de l’optimisation de la rémunération du dirigeant. Il est en effet le seul professionnel à pouvoir analyser et anticiper l’évolution de la rémunération du dirigeant en fonction de la situation fiscale et sociale de son entreprise. En confiant cette mission à un professionnel de l’expertise comptable, le chef d’entreprise peut bénéficier de conseils avisés pour l’optimisation de sa rémunération.

Geirec- D2Le rôle clé du cabinet comptable

En matière de stratégie de rémunération, le cabinet comptable accompagne le chef d’entreprise dans le choix du montant et de la nature de ses revenus. Ensemble, ils vont mettre en place une combinaison de solutions pour optimiser la pluralité des modes de rétribution.

Pour déterminer les leviers à activer, le cabinet prend en compte la raison sociale et la capacité financière de l’entreprise, mais aussi le statut juridique et les objectifs personnels du dirigeant.

Optimiser la rémunération du dirigeant c’est trouver le juste équilibre entre croissance de l’entreprise et avantages retirés pour le dirigeant. Seuls les professionnels de l’expertise sont habilités à définir au cas par cas la stratégie personnalisée à adopter.

De la situation personnelle du dirigeant à l’étude de marché: l’analyse nécessaire du cabinet comptable

Il s’agit tout d’abord de comptabiliser les sources de revenus et les charges sociales du chef d’entreprise. Cela passe inévitablement par une analyse experte de la situation personnelle du dirigeant, son statut social et ses objectifs ainsi que l’ensemble des sources de revenus.

  • Si le dirigeant est assimilé salarié, la rémunération perçue est matérialisée par une OD de paie.
  • Si le dirigeant est affilié au régime social des indépendants, le suivi comptable de sa rémunération dépend de la raison sociale de son entreprise.
  • L’expert-comptable intervient particulièrement dès la création de la société ou lors de sa reprise. Il lui est possible d’accompagner le dirigeant dans l’étude de son secteur d’activité, l’évolution de son marché et sa situation concurrentielle.

Le cabinet comptable participe ainsi grandement à l’élaboration d’un business plan sur lequel s’appuiera le chef d’entreprise pour élaborer un modèle économique cohérent. C’est ce socle solide qui guidera le dirigeant dans la définition de sa rémunération.

Anticiper et projeter: les conseils d’un expert

Le cabinet comptable propose des stratégies d’optimisation réalisées à partir du choix d’un système de rémunération des dirigeants, elles prennent en considération toutes les composantes de la rémunération directe et indirecte (dividendes, actionnariat, retraite et prévoyance, avantages divers, voire rémunération du conjoint).Geirec- D3

Il est parfois préférable de privilégier des solutions hybrides ou s’échelonnant dans le temps.

Pour les dirigeants au régime des travailleurs non-salariés, l’arbitrage entre prime et dividendes doit être fortement considéré. Depuis la loi de finances de 2013, la soumission des dividendes aux cotisations sociales a fortement impacté la ventilation entre rémunération et dividendes. Mieux vaut opter pour le versement d’une rémunération jusqu’au seuil annuel de 90 000 € puis de se rétribuer en dividendes.

De même, le cabinet comptable peut recommander de transformer le statut juridique de l’entreprise pour limiter l’impact de l’imposition des dividendes.

Qui d’autre pour mesurer les impacts des évolutions sociales et fiscales?

 

Le cabinet comptable tient nécessairement compte de l’évolution sociale et réglementaire au niveau national. Les réformes engagées par le gouvernement imposent de nombreuses modifications de l’exercice comptable, que ce soit au niveau fiscal, social ou juridique.

Cela oblige le dirigeant d’entreprise à ne jamais figer les solutions d’optimisation de sa rémunération. Il s’agit d’un réajustement permanent à réaliser.

 

Les experts-comptables, dont la compétence est reconnue par les pouvoirs publics comme par le marché, sont les premiers acteurs susceptibles d’assurer le bon usage des nouveaux textes réglementaires. Au cœur de cette évolution, ils développent de nouveaux outils à mettre à disposition des dirigeants et les accompagnent en temps réel dans l’optimisation de leurs propres rémunérations.