Jongler entre les charges sociales, les taxes, les déclarations fiscales et les contraintes imposées par la loi Sapin II… Aujourd’hui, le dirigeant d’entreprise doit savoir optimiser ses revenus. Il ne s’agit pas seulement d’éluder une question fiscale, mais d’optimiser ses schémas de rémunération et de protection sociale, en gardant à l’esprit qu’il est tout à fait possible d’améliorer ses revenus tout en préservant les intérêts de son entreprise.

Geirec - optimisation dirigeant 3

Au-delà des évidences comptables, optimiser sa rémunération peut se faire de plusieurs manières, chacune possédant ses avantages propres. Voici les plus intéressantes.

Favoriser sa rémunération directe

Votre entreprise est soumise à l’IS (Impôt sur les Sociétés)? Vous pouvez favorablement accroître votre rémunération immédiate :

  • Vos revenus vous permettent de constituer votre patrimoine et de consolider votre future retraite ;
  • Votre protection sociale est acquise ;
  • Le montant du bénéfice imposable peut être réduit, puisque la rémunération et les charges sociales qui y sont rattachées constituent des charges déductibles ;
  • Même en l’absence de bénéfices et sans détenir l’intégralité du capital social, vous êtes assuré d’être rémunéré, contrairement aux dividendes.

Soyez toutefois vigilant avec cette option : choisir d’augmenter sa rémunération directe augmente le poids des charges de l’entreprise.

Vous pouvez également opter pour une rémunération directe reposant sur les dividendes que vous vous versez. Ce choix offre l’avantage de réduire le poids des charges pesant sur l’entreprise. Les dividendes permettent aussi un abattement de 40% sur votre IR (Impôt sur le Revenu) pour compenser la double imposition de l’entreprise et du dirigeant associé.

Geirec - optimisation dirigeant 2

Évaluer les avantages fiscaux

En tant que patron d’une TPE-PME soumise à l’IS, vous pouvez réaliser divers arbitrages pour diminuer le poids de l’impôt ou des charges sociales, et ainsi optimiser votre rémunération.

Certains chefs d’entreprise optent pour la mise en place d’une prime d’intéressement. Il s’agit d’un dispositif d’épargne salariale possible si l’entreprise emploie au moins un salarié en plus du dirigeant. Il se traduit par la distribution d’une quote-part du bénéfice de l’entreprise, tout en offrant quelques avantages sociaux et fiscaux. Sous contrat d’intéressement, les rémunérations versées sont exonérées des charges sociales et de la taxe sur les salaires (limitées à la moitié du plafond de la Sécurité sociale). De plus, le versement des primes d’intéressement est déductible de l’IS et de l’IR.

Penser à sa retraite

Se projeter dans un avenir relativement lointain peut parfois s’avérer compliqué pour le chef d’entreprise. La retraite est pourtant une stratégie à privilégier.

Si vous êtes dirigeant salarié, vous devez envisager la mise en place d’un dispositif facultatif crédité par l’entreprise : « la retraite article 83 ». Ce dispositif permet de verser aux salariés une partie des cotisations déductibles du revenu imposable de l'entreprise. Ces dernières sont exonérées d'impôt dans certaines limites, et les sommes peuvent être débloquées sous forme de rente lors de la retraite.

En tant que dirigeant non-salarié, vous pouvez opter pour un contrat Madelin vous permettant de constituer une épargne déductible du revenu imposable de l'entreprise. Le plafond des versements s'élève à 73 504 € en 2018. Le déblocage des fonds est effectif au moment de la retraite et versé sous forme de rente, et partiellement en capital pour certains contrats.Geirec - opotimisation dirigeant 4

Ne pas négliger les avantages en nature

Ces avantages permettent de compenser une rémunération plus faible. Voiture de fonction, téléphone portable, accès Internet constituent autant de rémunérations indirectes qui - si elles sont soumises à des cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu - n’en restent pas moins des charges déductibles pour l’entreprise (sous réserve du caractère non excessif de leurs montants). Retenez également que les charges sociales portées par ces avantages en nature vous permettent d’acheter des droits à la retraite.

Investir dans la pierre

Vous pouvez créer une SCI (Société Civile Immobilière) familiale qui loue les locaux à l’entreprise. Cette option vous permet d’optimiser votre rémunération de dirigeant, car aucune cotisation sociale (hors CSG et CRD) ne s'applique sur les revenus fonciers tirés de cette location.

Enfin, quelle que soit la solution privilégiée, il faut garder à l’esprit qu’optimiser votre rémunération de dirigeant ne peut qu’être bénéfique pour l’entreprise elle-même dans la prise de décision stratégique, comme dans la politique de développement et d’investissement.